Le Nil


"L'Egypte est un don du Nil" écrivait Hérodote au Vème siècle avant J.C.

D'une longueur d'environ 6500 km, c'est le plus long fleuve au monde avec l'Amazone.
Issu du Nil Bleu (qui prend sa source au Lac Tana en Ethiopie) et du Nil Blanc (qui prend sa source au Lac Victoria, en Ouganda), ses 2 branches se rejoignent à Khartoum (Soudan) et se jette dans la Mer Méditerrannée en formant un Delta au Nord de l'Egypte. Au début du delta, au nord du Caire, le Nil se divise en deux bras principaux, le bras de Rosette à l'ouest et celui de Damiette à l'est.

Le Nil est la voie qu'empruntaient les Égyptiens pour se déplacer. Il apporte la vie en fertilisant la terre et garantit l'abondance. Il joua un rôle très important dans l'Égypte antique, du point de vue économique, social (c'était autour de lui que se trouvaient les plus grandes villes), agricole (grâce au précieux limon des crues) et religieux.

La crue du Nil, qui avait lieu chaque été et qui apportait le limon noir permettant la culture de ses rives, est restée longtemps un phénomène inexpliqué. C'est de ce limon noir que vient le nom antique de l'Égypte, Kemet, qui veut dire « la terre noire ».

De nos jours, les eaux limoneuses du Nil sont captées et redistribuées sur les terres agricoles grâce aux barrages de Ziftah, d'Assiout, d'Hammadi, d'Esna et surtout des deux barrages géants d'Assouan, l'ancien et le grand barrage, dont la construction dans les années 1970 a nécessité le déplacement de plusieurs temples, dont ceux d'Abou Simbel, qui auraient été noyés dans la retenue du lac Nasser.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Nil